Bio-esthéticienne

indépendante depuis 1978, formation sur l’image de soi dans la mutilation, « j’ai compris combien il est important de donner aussi un autre sens à ma profession car l’image du corps ne nous quitte jamais »